Pour les enseignants et professeurs

Le bégaiement en milieu scolaire

 

L’enseignant est un interlocuteur privilégié dans l’entourage de communication de l’enfant. De plus, notamment en maternelle, il peut aider les parents au dépistage du bégaiement et les orienter vers une prise en charge. Son rôle est donc primordial.

Même s’il peut être difficile dans une classe de faire du cas par cas, quelques adaptations simples permettent de changer les habitudes et d’aider véritablement un enfant qui bégaie. L’idée principale est d’optimiser autant que possible la qualité de la communication :

  • Etablir un contact visuel lors de l’échange
  • Laisser à l’enfant le temps dont il a besoin pour parler et lui montrer que l’on a le temps de l’écouter
  • Montrer à l’enfant que l’on est intéressé par le fond du message qu’il transmet et non pas par sa forme
  • Avoir une attitude de communication active en essayant de lui proposer le mot si vous savez quel mot bloque et si cela ne dérange pas l’enfant dans sa communication, ainsi qu’en relançant l’échange si besoin
  • Lors des temps de parole collectifs, ne pas hésiter, avant de clore la discussion, à demander à l’enfant s’il a quelque chose à rajouter, peut-être a-t-il une opinion qu’il n’a pas osé exprimer
  • Si l’enfant a l’habitude de peu lever la main, essayer de rester vigilant au moment où il a osé le faire, et lui donner la parole
  • Privilégier les situation où il est le plus à l’aise avec sa parole

Chaque enfant a ses réactions et ses besoins, et s’entretenir avec lui, s’il l’accepte, est le meilleur moyen de les connaître et de s’y adapter. Un enfant qui bégaie peut ne pas oser répondre, ce n’est pas pour autant qu’il ne connaît pas la réponse.

De plus, il y a quelques petites attitudes à éviter :

  • Ne pas lui donner de conseils de type « respire », « calme-toi », qui orienteraient son attention et la vôtre sur la forme du message plutôt que sur le fond, qui est pourtant plus important dans la communication.
  • Essayer de ne pas exprimer de gêne, avoir une attitude d’écoute. Montrer à l’enfant que son bégaiement ne vous dérange pas, sans pour autant adopter une attitude de fausse indifférence.
  • Ne pas laisser ses camarades lui couper la parole, et ne pas le laisser lui non plus leur couper la parole. Les tours de rôle sont très importants pour une communication de bonne qualité.
  • Ne pas exposer l’enfant ni sa parole à la pression temporelle.

Pour les situations d’exposé, de lecture à voix haute ou de poésie, chaque enfant a des besoins différents sur les aides qui lui seraient utiles. Certains préfèrent ne rien modifier, d’autres vous demanderont de le faire seul à seul pendant la récréation, entres autres exemples… Le mieux est de demander à l’enfant en privé, ce qu’il préfère.

Comme toutes les autres, les moqueries sur le bégaiement peuvent être très mal vécues par les enfants. Veiller à ce qu’il n’y en ait pas, et/ou à ce qu’elles soient sanctionnées est très important.

Il est tout à fait possible que l’enfant bégaie à l’école mais pas à la maison (et vice-versa), vous pouvez ainsi être la première personne à entendre l’enfant bégayer. Dans tous les cas, demander aux parents s’ils ont remarqué quelque chose et s’ils en ont déjà parlé avec un professionnel. Si ce n’est pas le cas, le mieux est de les diriger vers leur médecin traitant ou leur pédiatre afin qu’il leur prescrive un bilan orthophonique à réaliser chez un professionnel formé au bégaiement.

 

En savoir plus

Du bégaiement dans ma classe

Un site Internet qui vous donnera des informations et conseils sur la façon dont vous pouvez aider un élève.

Comprendre pour agir : la place des moqueries dans le processus de harcèlement

Guide à destination du primaire, publié dans le cadre de la campagne "Agir contre le harcèlement à l'école"
(document PDF)

Bégayer ce n'est pas drôle
Les petits citoyens

Qui est donc ce nouvel élève qui n’arrive pas à se présenter ? La classe entière ne manque pas une occasion de se moquer de ses problèmes de bégaiement mais ce nouvel arrivant, Enzo, n’a pas dit son dernier mot…
Ce dessin animé est destiné aux élèves de primaire et a été réalisé dans le cadre de la campagne Agir contre le harcèlement à l’École, avec la participation de l'Association Parole Bégaiement.

Share This