Questions Fréquentes (FAQ)


Mon enfant bégaye, dois-je attendre?

  • Surtout pas ! S'il a la malchance d'être celui (un sur quatre) pour qui cela ne "s'arrange"  pas tout seul, son bégaiement va se mettre en place durablement (mécanisme de chronicisation) et sera alors beaucoup plus difficile à corriger.

Qu'est-ce que qu'on appelle bégaiement physiologique ? 

  • Pendant le développement psychomoteur d'un tout petit enfant, se produit ce que l'on appelle la maturation du système nerveux central, qui va progressivement lui permettre entre autres choses de maîtriser la programmation de son acte de parole. 
  • Lorsque un petit enfant commence à élaborer sa parole, son langage, il peut arriver que ses capacités ne soient pas suffisantes en regard avec son besoin, des dysfluences peuvent alors se produire qui présentent beaucoup de ressemblance avec le bégaiement, mais qui vont disparaître rapidement.
  • Cette confusion est malheureusement la source de nombreux retards dans la prise en charge rapide du bégaiement.

Peut-on guérir du bégaiement?

  • Le bégaiement n'est pas une maladie, cependant si l'on comprend guérir comme ne plus bégayer alors oui c'est possible.

Le bégaiement est-il héréditaire?

  • Non le bégaiement n'est pas héréditaire, cependant des facteurs génétiques peuvent entrer en jeu dans une certaine fragilité, un risque de bégayer.
  • Ces facteurs dits favorisants ne sont pas, seuls, à l'origine d'un bégaiement.
  • Il est important de comprendre que cette fragilité n'entraîne pas de façon mécanique un bégaiement.

Quelle est la cause du bégaiement?

  • Il n'y a pas une cause unique au bégaiement, mais plutôt un ensemble de facteurs qui concourent à l'apparition du bégaiement, puis qui participent à sa chronicisation.
  • On peut classer ces facteurs en deux catégories, facteurs favorisants d'une part, facteurs déclenchants d'autre part.
  • Il est important de comprendre que chaque individu est unique, et qu'il est stupide  de vouloir faire entrer toutes les personnes bègues dans le même moule.

Qu'appelez-vous facteurs favorisants le bégaiement?

  • Les facteurs favorisants le bégaiement peuvent concerner l'enfant lui même.
  • Il peut s'agir d'un fonctionnement neuro-musculaire particulier, parfois expliqué par l'altération du système nerveux central,  ou d'un trouble du développement de la parole et du langage.
  • On peut incriminer également un tempérament particulier, un caractère volontaire, perfectionniste, une tendance obsessionnelle ou une souffrance psychologique de la petite enfance, source d'angoisse.
  • L'origine génétique de certains de ces facteurs est actuellement de plus en plus reconnue.
  • Une autre catégorie de facteurs favorisants peut provenir de l'environnement de l'enfant.
  • L'exigence parentale quant à la qualité de la parole est un des facteurs les plus fréquemment retrouvés, ainsi que la pression temporelle excessive pesant sur la vie de l'enfant.
  • On pourra noter encore l'ambiance familiale peu favorable à la communication, un conflit parental, des problèmes relationnels dans la fratrie, des difficultés de socialisation, toute cause, en somme, de tension durable ne parvenant pas ou parvenant mal à s'exprimer.

Qu'appelez-vous facteurs déclenchants le bégaiement?

  • Les facteurs déclenchants sont constitués par des événements ponctuels, parfois bien ordinaires, susceptibles d'être mal ressentis par l'enfant, tels que la naissance d'un autre enfant, un déménagement, l'éloignement momentané du milieu familial à l'occasion d'une hospitalisation ou de vacances, un changement d 'école.
  • Ce peut être également un événement plus évidemment  traumatisant, source de frayeur et se traduisant par un choc émotionnel important tel que accident, incendie, deuil, bouleversements de tout ordre, d'autant plus traumatisants
    qu'ils sont minimisés, non reconnus, non exprimés.
  • Notons qu'aucun de ces facteurs n'est nécessaire ni suffisant à lui seul pour  expliquer l'installation d'un bégaiement.

Qu'appelez-vous mécanisme de chronicisation du bégaiement?

  • Les facteurs favorisants et déclenchants du bégaiement ne suffisent pas à  l'installation définitive d'un bégaiement naissant qui pourrait n'être que transitoire.
  • Les processus de chronicisation qui se mettent alors en action, installent le bégaiement  d'emblée ou par étape dans la durée.
    La connaissance de ces processus est d'une importance primordiale pour qu'une prévention efficace puisse être réalisée.
  • Il semble de plus en plus évident qu'ils prennent leur source dans la réaction de lutte et de déni de l'enfant vis-à-vis de son propre trouble, réaction elle-même liée à l'attitude de l'entourage immédiat, devant l'apparition du trouble.
  • C'est sur ces mécanismes principalement que l'on peut agir pour une prévention efficace du bégaiement.

Pourquoi ne bégaye-t-on pas dans certaines situations?

  • Le bégaiement est avant tout un trouble de la communication, c'est pourquoi il n'est pas déclenché par un acte de parole qui n'engage pas de communication, par exemple lorsqu'on parle seul, ou à un bébé, ou à un animal.
  • C'est aussi pourquoi une parole chantée ou théatralisée, peut ne pas provoquer de bégaiement.
  • Mais c'est aussi le regard de l'autre, réel ou supposé, ou simplement le fait de se sentir observé, peut-être jugé, qui peut faire basculer d'une parole fluide à une parole bégayée.

Des médicaments peuvent-ils m'aider à surmonter mon bégaiement ?

  • Bien sûr, mais cela ne semble pas être un moyen idéal de résoudre le problème du bégaiement, sauf peut-être ponctuellement pour un examen ou une situation particulière.
  • Un médicament n'est jamais anodin, il faut toujours en parler à un médecin qui en connaîtra les avantages et les inconvénients, et qui pourra donner des conseils.
  • En tout état de cause, un médicament n'éliminera pas le bégaiement, tout au plus il pourra l'atténuer pendant une certaine durée.
  • Le risque majeur est de prendre l'habitude de prendre des médicaments et d'en devenir dépendant, ou encore de détruire sa santé physique de manière irréversible. Ce n'est donc pas à notre avis un moyen à retenir.

Certains médicaments peuvent-ils amplifier mon bégaiement ?

  • Oui, des cas d'apparition d'un bégaiement ont été rapportés lors de la prise de certains médicaments.
  • Le bégaiement disparaît dès l'arrêt de la consommation du médicament.
  • Il semble donc que certains médicaments puissent provoquer un bégaiement, ou l'accentuer s'il était déjà existant.

Votre avis nous intéresse : dites-nous si cette rubrique répond à vos besoins,
si vous aimeriez y trouver des réponses à d'autres questions qui vous préoccupent.
Merci


Dernière modification : samedi 24 juillet 2004

diffusé par L'Association Parole-Bégaiement (APB)